Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog d'un végéta*ien gauchiste qui fait du taijiquan d'origine judéo-bretonne entre l'Occitanie, le cercle polaire, et la forêt amazonienne. Au départ un blog de cuisine, au final un peu plus ...

05 Nov

Simayé et Gobaya Soula

Publié par Falafel et Piirakka  - Catégories :  #3615 Mylife, #Guyane

Le carbet de Simayé

Le carbet de Simayé

Cette semaine j'ai des invités, l'occasion idéale pour bouger un peu autour de Maripasoula (en plus j'ai un petit peu d'avance sur la préparation des cours). On a donc appelé le kayak club de Maripasoula (dont le responsable est un collègue prof d'histoire, notre profession est donc la fine fleur de la commune) pour faire une rando-carbet.

A quinze heures on a été mené en pirogue à Simayé, une série de petites îles (à cause de la saison sèche c'était pas des îles, mais en géneral c'est le cas) dix-sept kilomètres en amont du Maroni. Un carbet nous y attendait. On a accroché nos hamacs, bavardé, admiré la nature, mangé du couac - piment, fait un feu, etc.

Le lendemain réveil aux aurores pour voir le jour se lever sur le fleuve et descendre la rivière en kayak. On a fait un arrêt à Gobaya Soula, un site de cascades dans la forêt. Puis terminé la redescente jusqu'à Maripasoula. La fin était crevante, mais ça valait largement le coup. Sur le trajet en dehors de la forêt on a vu plein de pirogues qui circulaient (quasiment une autoroute le Maroni), des villages au milieu de nulle part (notamment le villagne Agnelli, d'ou vient le maire du même nom), des base arrière d'orpailleurs illégaux, et plein de trucs, mais malheureusement pas d'animaux extraordinaires, sinon un yaya que mes invités ont pêché.

Le jour se lève sur le Maroni

Le jour se lève sur le Maroni

This week, I have guests, so it's the perfect time to travel around my place (it's holidays and I have a bit of time). So we called the kayak - club (the responsible is history teacher, our profession is the flower of this city) to plan a kayak hiking.

At three PM we went by boat to Simayé, it's supposed to be three or four small islands, but with the weather it wasn't. It's seventeen kilometers from Maripasoula, upstream the Maroni. There was a carbet (a wooden roof where we can hook our hammocs) so we settled there, we talked, watched the nature, ate couac and chili, etc.

The day after we woke up very early to see the sunrise and get down along the river. We had a stop at Gobaya Soula, a waterfall in the forest, and after that we came back to Maripasoula. At the end, we was echausted, but it was awesome. Along the Maroni there was a lot of canoes (Maroni here is almost an highway, almost), small villages in the middle of nowhere, rear bases for illegal gold seekers, and a lot of things. But unfortunately we didn't saw any extrordinary creature, except a small fish fished by my guests.

Petit arrêt à Gobaya Soula

Petit arrêt à Gobaya Soula

Les cascades

Les cascades

Commenter cet article

À propos

Blog d'un végéta*ien gauchiste qui fait du taijiquan d'origine judéo-bretonne entre l'Occitanie, le cercle polaire, et la forêt amazonienne. Au départ un blog de cuisine, au final un peu plus ...