Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog d'un végéta*ien gauchiste qui fait du taijiquan d'origine judéo-bretonne entre l'Occitanie, le cercle polaire, et la forêt amazonienne. Au départ un blog de cuisine, au final un peu plus ...

08 Jan

Être végé en Guyane - premières impressions

Publié par Falafel et Piirakka  - Catégories :  #vegan, #3615 Mylife, #Guyane

Nouilles sautées avec des bananes sautées, des dachines, et plein de piment. La solution du chinois

Nouilles sautées avec des bananes sautées, des dachines, et plein de piment. La solution du chinois

NDA (Note De l'Auteur, pas Nicolas Dupont Aignan) : Après un commentaire, je me rends compte que mon article mériterait d'être nuancé. Il correspond à mon ressenti au bout de quelques mois, et après un peu plus de temps je me dis qu'il est sans doute un peu sévère. Déjà parce que je mélange la situation à Maripasoula (notamment sur les violences envers les animaux ou le manque de fruits et légumes) et celle sur le littoral, qui sont bien différentes. Et ensuite même à Maripasoula l'offre de restauration a évolué, et on a maintenant possibilité d'avoir des burgers, des pizzas, des menus, etc. végétariens (chez JP notamment, à côté de la Poste, ou chez Maryse qui est au sommet de la côte de la rue entre la mairie et la place des fêtes), et vu la vitesse à laquelle les choses évoluent ça va sans doute continuer à s'améliorer. Maripasoula is the future. Voilà, fin de la NDA.

 

Après plus de quatre mois ici, je peux enfin donner mes premières impressions sur comment c'est d'être végé en Guyane, et plus spécifiquement à Maripasoula.

 

Déjà, la Guyane n'est clairement pas un pays végé-friendly. Si les traditions culinaires locales sont assez variées, la cuisine créole, brésilienne, ou amérindienne comprend très souvent de la viande ou du poisson, et les gens ont du mal à ne serait ce que concevoir que l'on puisse ne pas en manger, et quand je dis que je suis végétarien la première réaction est de demander "Mais alors tu manges quoi ?", la seconde "Mais tu compenses avec le poisson, alors, ça te lasses pas d'en manger tout le temps ?", autant dire qu'il y a du boulot. D'ailleurs quand des gamins du voisinages se sont tapé l'incruste pour manger chez moi ils s'attendaient à manger super exotique, genre "Ahah, on va découvrir un truc inconnu" (et comme ils ont eu du riz à la sauce soja ils ont été un peu déçu). Encore plus triste, la notion même de souffrance animale semble difficile à appréhender. Les animaux sont souvent vu comme des objets plus que comme des êtres vivants, et donc on peut mutiler des chats, tabasser des chiots, ou bâtonner des petits singes juste pour rigoler sans que grand monde ne trouve ça anormal (d'ailleurs si vous avez un animal domestique, mieux vaut bien le surveiller et l'enfermer chez soi, sinon son espérance de vie en bonne santé risque d'être très limitée).

Une autre réaction, plus chez les métropolitains, est de demander si c'est pas trop difficile de manger végétarien à Maripasoula. Curieusement, la réponse est non, je m'explique. Si je veux pas me lancer dans la grande cuisine ou la pâtisserie végane, ma méthode pour cuisiner végé, équilibré, et sans me prendre la tête consiste à combiner des féculents (riz, couac, patates, polenta, nouilles, patates douces, etc.), des légumineuses (pois chiches, haricots rouges, pois cassés, etc.), et ce qui me passe sous la main (oignons, piment, carottes, aubergines, etc.). C'est mon régime "flemme de cuisiner". Comme tout ça se conserve bien, on en trouve sans problème même à Maripasoula (et chez les chinois en face il y a même du lait de soja et de la farine de riz), et c'est parmi les rares trucs qui sont à des prix pas exorbitants (à condition de faire l'impasse sur les choux, les tomates, et d'autres légumes qui poussent pas dans le coin). Résultat mon régime alimentaire a beaucoup moins été modifié que celui d'un carniste habitué à sa pièce du boucher quotidienne et forcé de se convertir au poulet surgelé.

La vraie difficulté est en fait quand je vais au restaurant. Dans ce cas, il ne faut pas hésiter à répéter plusieurs fois que je veux sans viande, que oui le poulet c'est de la viande, que oui les lardons aussi, que oui sans poisson aussi, etc. et même en insistant bien il m'est arrivé d'avoir des surprises. La situation varie un peu selon les endroits ou on va : les restos brésiliens sont souvent des churrascarias, c'est à dire des self-service ou on sert au poids, dans ce cas il est assez facile d'éviter les pièges mais on se retrouve souvent avec un menu du genre salade / riz / couac. A Cayenne il y a pas mal d'endroits ou manger, donc on trouve son bonheur sans trop de problèmes (il y a même un très bon resto égyptien). Dans les resto créoles on risque de se retrouver avec du riz aux lentilles, et encore, il faut qu'ils l'aient fait sans lardons.

 

PS : Pas mal de plats ici ont des noms qu'on ne connaît pas. La cuisine locale s'est enrichie des influences de groupes culturels différents, venus de différents endroits du monde et important leurs traditions culinaires, donc faut savoir comprendre : Bami, c'est des nouilles sautées avec n'importe quoi (souvent avec du lardon ou du poulet, mais c'est pas systématique). Nasi, c'est du riz sauté avec la même chose. Farofa c'est du couac sauté. Tacu-tacu c'est un plat péruvien de riz aux haricots rouge péruvien, souvent avec un oeuf, et de consistance plutôt compacte. Arroz feijao c'est du riz aux haricots rouges brésilien. Cassave c'est une galette de manioc. Kalawang c'est une salade de mangue au piment. Loempia c'est des beignets farcis. Bannan peze c'est des bananes frites. Pikliz c'est une sorte de petite salade qui accompagne l'entrée.
Et au niveau du non végé j'ai pas retenu trop de trucs, mais un madras c'est un hamburger avec un oeuf au plat, une pimentade c'est un poisson en sauce (pas forcément pimenté), un bouillon d'awara c'est un truc dont j'ai pas trop compris ce que c'était sinon que c'est mijoté et pas végé, les feijoada c'est des haricots noirs au lard, le blaff c'est une soupe de poisson.

L'option brésilienne : salade, riz, farofa. On m'a quand même servi de la viande bien que j'ai dit que j'en voulais pas, mais je l'ai refilé.

L'option brésilienne : salade, riz, farofa. On m'a quand même servi de la viande bien que j'ai dit que j'en voulais pas, mais je l'ai refilé.

Being vegan or vegetarian is different here than in Finland. Even in Maripasoula, it's not difficult to find usual products, as lentils, red beans, polenta, potatoes, rice, onions, garlic, chili, etc. and if you go to chinese shops on the other side you can even find soya or rice flour, so when you cook for yourself it's even easier to be vegan than to be meat-eater (there isn't any fresh meat in this city, so the main way to eat meat is frozen chicken).

The main problem is that a lot of people here just don't understand the point to be vegetarian or vegan. If you go to restaurant, you have to explain that yes, chicken is meat, that no, you don't eat fish either, and yes, even small pieces are meat. And even with a lot of explanations, you can have surprises in your dishes. It's easier in Cayenne because it's a bigger city, so there is a lot of different places to eat there (chinese food, CHINESE FOOOOOD), but for example if I go to a creolian restaurant, maybe there would be only rice and lentils for me. A lot of brasilian restaurant are churrascarias, a kind of self-service, so it's easier.

Generally speaking, a lot of people here don't understand that animals can suffer. They see them as objects and not as living beings, so it seems normal to beat a dog, mutilate a cat, or to do other kind of awful things with animals. It's depressing to see that, and if you come here with an animal you have to watch him if you want him to stay alive.

And sorry but I'm too lazy to write a lot of things in english right now, so it's a short english article (and a long french one, but it's about food so it seems fair). ;-)

Bon, j'ai fait une entorse, c'était végétarien et pas végétalien, mais sa pizza farcie était excellente, son couscous aussi, et son caviar d'aubergine au tahine aussi. C'est Les Pyramides, à Cayenne.

Bon, j'ai fait une entorse, c'était végétarien et pas végétalien, mais sa pizza farcie était excellente, son couscous aussi, et son caviar d'aubergine au tahine aussi. C'est Les Pyramides, à Cayenne.

Commenter cet article
A
Pour être honnête je trouve que votre article est très exagéré et complètement surfait. Être réac c'est bien, mais quand on en vient à raconter n'importe quoi faut pas pousser non plus.<br /> <br /> Je ne suis pas vegan certes, mais n'ai aucun préjugé sur aucune nourriture et n'ai pas de "besoin" impératif de manger de la viande. En ce qui me concerne, je n'ai jamais eu un régime aussi proche d'un régime végétarien que lors de mes années en Guyane. L'accès à la viande est difficile et complètement hors budget si on ne chasse pas, les fromages sont rares et chers, je n'avais pas le temps d'aller au marché aux poissons toutes les semaines... Donc à part quelques oeufs... Tout était à base de légumes et de fruits.<br /> Pour les restaurants je veux bien admettre que c'est difficile, mais la culture est plutôt cuisine familiale à la maison. Donc il faut s'adapter, perdre ses habitudes restos-métros et cuisiner.<br /> Il y a une quantité de recettes locales qui n'impliquent pas de viande. Les commentaires précédents le prouvent... Alors pourquoi un article aussi dur?<br /> <br /> Quand au "on peut mutiler des chats, tabasser des chiots, ou bâtonner des petits singes juste pour rigoler" c'est juste archi faux.<br /> Et généraliser ça à toute la Guyane complètement injuste.
Répondre
F
J'ai fait une petite note en avant-propos pour expliquer ça (mais j'ai la flemme de re-écrire mon article de fond en comble, pas que ça à foutre non plus).
F
Après mon article mériterait d'être modifié, il correspond à ce que j'ai ressenti après quelques mois et je l'ecrirai différemment aujourd'hui (à part en ce qui concerne les violences envers les animaux, qui me scandalisent toujours autant).<br /> Notamment la situation sur le littoral me semble très différente de celle de l'intérieur (pas seulement en ce qui concerne le végétarisme d'ailleurs, quand je discute avec des enseignants du littoral j'ai l'impression qu'ils décrivent un autre monde).
F
En réalité je ne parle pas de la Guyane, mais de Maripasoula. Et demandez à n'importe qui ayant vécu là bas, les fruits et légumes sont très difficiles d'accès, il n'y a pas de marché justement. Quand aux violences envers les animaux, connaissant plusieurs personnes ayant perdu leurs chats et leurs chiens dans de telles situations, je n'invente malheureusement pas.<br /> Sur la cuisine locale, il est évident que quand je cuisine chez moi la question des restaurants ne se pose pas. Cela dit à Maripasoula trois restaurants ont ouvert où ont commencé à proposer des menus végétarien (il y a même des burgers végétariens chez JP). Et vu la vitesse à laquelle les choses changent ici, je suis à peu près sûr qu'il y en aura plus dans quelques années.<br /> <br /> De manière générale la situation à Maripasoula est très différente de celle sur le littoral. Dernièrement je suis allé à Saint Laurent et j'en suis d'ailleurs revenu le sac plein de légumes que je ne pouvais trouver sur place (chou chinois, navets, etc).
L
Bjr. Arrivé recemment en guyane je suis tombé sur ce blog en recherchant des restaurants ou autres vegé. <br /> Sauriez vous s il existe un groupe facebook d echanges d experiences et de.bonnes adresses ?
Répondre
F
Bonjour, je n'en connais pas, mais il est possible que ça existe sur le littoral (j'avoue que comme à Maripa on doit est être trois végétariens et demi, on a pas besoin de groupe facebook). ^^
R
Salut, ça fait deux ans que j'habite en Guyane. je ne sui spas végétarien, mais cuisinier passionné. De fait, j'aime aussi la cuisine végétarienne, car il existe d'innombrables recettes qui sont des chefs-d’œuvre et,par le fait qu'elles soient traditionnelles ont pu s'améliorer dans le temps... J'ai essayé des trucs végans dans les restos avec mes potes anars lorsque j'habitais en Europe, mais je dois dire que c'est vraiment pas mon truc... Je rejoins CoolyKalina en disant qu'il y a encore beaucoup de choses à découvrir. Je suis tombé sur ton blog car je cherchais le nom de la farine de couac brésilienne - FAROFA - ... j'ai trouvé ça super-bon, et je viens de trouver (grâce à ton blog) la manière de le préparer... sauter dans du beurre ou de l'huile de palme avec un peu d'ail... Enfin bon, je trouve que tout est cher en Guyane, mais p'tain j'mattendais pas à 5 euros deux Aubergines.... A St. Laurent (c'est ou j'habite) c'est un ou deux euros les 4-5 Aubergines... Pour ma part, j'habite en forêt, et je me suis mis à fabriquer du pain... En galette, Pita, Roti, Naan, Paratha, Chapati etc.. J'aime beaucoup les currys-légumes, et niveau légumes je suis servi. J'ai planté des haricots kilomètres, des haricots rouges, des dachines (qui donnent du Tayo), du mais, des cacahuetes, piments, piments "végétariens" (piments non-piquants) etc. etc. et les Roti ou Naans vont parfaitement avec... Je fait aussi des galettes de mais, que je sers avec de la viande, mais aussi avec des salades piquantes, du yaourt, du tahine (j'adore la coriandre et j'en ai plein mon terrain) etc... je fais des "Baka-Bana" (bananes panées) que je mange avec la "pinda-sambal" ou "pinda -saus" (sauce piments-cacahuetes du Suriname) que je fais moi-même, j'ai aussi fait du "Pinda Alisi" - plat Businengué a base de cacahuetes - "pindas" et riz "alisi"... c'est un peu lourd, mais pas mal... Les "Loempias" sont assez faciles a faire, et si tu les faits toi-même, tu sais ce qu'il y a dedans.... les beignets de Dachine-fromage avec sauce piment, Comme toi j'adore le Taro (ou Tayo) mais il y a plein d'autres plantes vertes utilisables de la même manière; ils appellent ça des "épinards", "épinards sauvages", ou en créole c'est "brede".... 'fin bon il a beaucoup de choses, qui il est vrai ne sont peut-être pas visibles au premier coup d'oeuil... Je pense que le secret est d'acheter le plus local possible, ne pas hésiter à parler aux gens et se renseigner, dans le meilleur des cas planter ce qu'on peut, et cuisiner le plus possible... (en plus, à Maripasoula tu dois avoir le temps... ;) )
Répondre
R
Haha, je vois exactement "le plan" du mec qui passe chez toi... en fait tout se fait comme ça ici, ça peut être énervant (genre, il y a RIEN sur internet - et quand il y a c'est des conneries - du style; horaires d'ouverture, location, infos réelles etc.) mais quand on s'y fait ça peut être assez plaisant en fait... Le mecs sur le bord de la route qui vendent des trucs, les gars qui passent avec des brouettes, le type en vélo qui bizarrement reste toute la journée au même endroit avec une petite boite etc.... Vu que j'ai pas de jus chez moi, je peux pas utiliser de machine à pain... Je suis en train de finir de construire mon unité principale, après je passe à la cuisine et la, j'me fais un four à pizza/pain en terre battue ET un four Tandoori... j'en rêve depuis des années lol... Sinon les galettes de Manioc (ce que les créoles appellent "cassave"), c'est pas mon truc, mais peut-être que j'ai gouté chez des gens qui savent pas faire.... Je trouve ça trop sec... en ce qui concerne les Sorossis, pareil, c'est pas mon truc... J'ai un pote Ndyuka qui veut absolument me convertir et en fait à chaque fois que je me pointe chez lui, mais bon... je dis que " ça va", mais c'est de la politesse ;)... Par contre je suis en train de m'immerger dans un bouquin (un pavé) sur la cuisine Thai, et je me suis rendu compte qu'ils utilisent un certain nombre de produits amers (et que beaucoup de plantes de la-bas, poussent ici aussi). je sais pas si t'en à vu au Suriname ou à Maripasoula, ici et à Albina, ils en vendent beaucoup - ce genre d'Aubergines blanches, petites, en forme de boule...? Ben, dans ce livre ils donnent des recettes de currys ou ils s'en servent... J'ai pas encore essayé... Ils utilisent aussi des aubergines sauvages qui poussent partout sur mon terrain... j'ai pas essayé non plus... https://fr.wikipedia.org/wiki/Solanum_torvum + https://en.wikipedia.org/wiki/Solanum_trilobatum + http://nature.jardin.free.fr/1109/jaltomata.html .... Enfin y en a tout un paquet.... Pour finir, j'ai vu ton pseudo, et je dois dire qu'après quelques années de pratique j'arrive enfin à CORRECTEMENT faire mes falafels (du coup j'en fait des tonnes lol) et à les servir avec tout ce qu'il faut, dont une partie à poussée dans mon jardin et le reste est 100% maison... Falafels + pain Pita, + Zhoug (coriandre, épices, menthe, piment) + sauce Tahini-Citron-yaourt + Chutney mangue + Salade courgettes (j'oubliais, j'en ai plein aussi :) )... Bon je te laisse... j'ai faim!
F
Salut,<br /> En vrai cinq euros les deux aubergines c'était le tarif métro / nouvel arrivant de la part d'une nana qui m'a pigeonné, maintenant que je suis là depuis plus longtemps je commence à comprendre les vrais tarifs, et je réussis à avoir deux euros les trois. \o/<br /> Perso je me fais mon pain aussi, d'ailleurs je récupère une machine à pain la semaine prochaine, ça va pas mal changé ma vie. Pinda alisi je connais pas, je vais tenter. Tu tentes pas les galettes avec la farine de manioc par contre ? J'ai lu que ça agglomérait quasiment tout seul en passant à la poêle.<br /> En fait j'ai pas mal modifié mon avis depuis cet article, le problème là ou je suis c'est qu'au début on a l'impression que tout est galère, mais avec le temps les gens te connaissent et tu commence à avoir les plans, à connaître les gens, etc. Genre hier un gars est passé chez moi me proposer un panier avec des légumes-racines dont j'ai zappé le nom, des bacoves, des feuilles de taros, des papayes vertes, ce genre de trucs, résultat ça agrémente pas mal l'ordinaire. J'ai toujours pas trouvé comment enlever l'amertume des sorossis par contre. :-(
C
Bonsoir,suis Guyanaise et pesco-végétarienne depuis petite dont une famille ou il y a beaucoup plus de carni,vous n'avez pas encore tout expérimentée et vous souhaite de découvrir toutes nos richesses,boudin créole vegetarien(qu'aux legumes),croquettes de fruits à pain,accras choux(beignets aux choux),gratin de couac,de papaye,igname etc,foufou(purée de dachine),roti(prononcée loti crepe indienne avec des legumes au curry),féroce d'avocat,salade de papaye verte,loempia aux legumes,ainsi que la farine de soja ma mere 'en faisait des boulettes ou des steacks et je vous invite même à gouter le bouillon végétarien pour pâques vous pourrez en trouver en vente,sans viande,vous pourrez même le commander car ils en font de plus en plus de varié,version carni avec ou sans porc,version vegetarien et version vegetalienne.shoeming aux legumes et l'incontournable soupe du marché de cayenne chez les hmongs ou les chinois...
Répondre
F
Sur le littoral pas trop malheureusement. :-(
E
Salut ! Végé nouvellement arrivée en Guyane également (Kourou) je suis bien contente d'apprendre tout ça ! Est-ce que vous auriez des adresses de restos à conseiller ?
F
Et vous auriez des adresses à me conseiller ou je pourrais trouver tout ça ? Des bons restaurants avec possibilité végé ? Le boudin créole végétarien, le féroce d'avocat, et le bouillon végétarien (d'awara ?) m'intéressent particulièrement. :-P
F
Effectivement, je tenterais tout ça tout ça lors de mes prochains séjours sur le littoral. J'avoue qu'à Maripasoula le choix est encore plus limité que là bas, donc j'ai du rater pas mal de choses. :-)
N
Attend mais le poulet c'est de la viande ? Et rien que "pizza farcie" ça me fait rêver. ça consiste en quoi ?
Répondre
F
Une calzone quoi.

À propos

Blog d'un végéta*ien gauchiste qui fait du taijiquan d'origine judéo-bretonne entre l'Occitanie, le cercle polaire, et la forêt amazonienne. Au départ un blog de cuisine, au final un peu plus ...