Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog d'un végéta*ien gauchiste qui fait du taijiquan d'origine judéo-bretonne entre l'Occitanie, le cercle polaire, et la forêt amazonienne. Au départ un blog de cuisine, au final un peu plus ...

28 Mar

A no wi opo !

Publié par Falafel et Piirakka  - Catégories :  #3615 Mylife, #Guyane

L'attente devant l'aérodrome

L'attente devant l'aérodrome

Maripasoula Papaïchton unité !

Maripasoula Papaïchton unité !

Comme vous le savez sans doute, la Guyane est bloquée. C'est un mouvement social impressionnant en terme de nombre de personnes mobilisées et de combativité. Même dans un petit bourg comme Maripasoula on a pu faire des manifs à deux cents personnes, la place des fêtes et le dégrad sont occupés en permanence, plein de trucs sont fermés, etc.

Je pourrais faire un long texte expliquant pourquoi je suis d'accord avec ce mouvement, parce que les conditions de vie, l'état des services publics, le niveau de vie, etc. sont très en dessous des standards français, qu'il n'y a ni volonté de l'Etat de faire rattraper son retard à la Guyane, ni de laisser aux Guyanais les mains libres pour choisir leur propre modèle de développement et leur avenir (à mon avis un problème au moins aussi important que la question des moyens, c'est cette hypocrisie qui fait qu'au nom de République une et indivisible on ne prenne pas en compte les spécifités linguistiques, géographiques, démographiques, etc. du pays), bref, parce que pas mal de Guyanais en ont gros sur la patate et qu'ils ont de bonnes raisons pour ça. Je vais plutôt vous inviter à lire les revendications du collectif A no wi opo (traduction : nous sommes levés), qui organise la lutte à Maripasoula, ça sera plus parlant que ce que je pourrais écrire (et j'ai la flemme aussi).

Je rajouterais aussi des photos au fur et à mesure, mais en ce moment l'internet est assez précaire, donc pas possible.

Par contre au rayon des mauvaises nouvelles je suis quasiment en deuil : mes courgettes sur lesquelles je plaçais plein d'espoir sont mortes, le climat a finalement eu raison d'elles. RIP petites courgettes.

Rassemblement au dégrad

Rassemblement au dégrad

Un barrage maison

Un barrage maison

L'instant pancartes

L'instant pancartes

So, there is a general strike here, it's impressing because even in a small city like my place there is hundreds of person who came, who go outside, etc. Everything is blocked here : no boats to leave the city, no planes, no library, no post office, no schools, and so on. And it's the same in whole Guiana. We start to plan seriously because if it continue this way we will have problems with water and electricity.

In my city they wrote a long paper with five pages of asking for french authorities (about transportations, education, security, health services, etc.), but I'm not going to translate, it's too long and I'm lazy, but I can say that people here are fed up with poverty, with miserable social services, etc. Everybody pretends than Guiana in France, but in reality it's more like a third world country, because french government is just interested on spatial center and not about the future of this place. Well, that's the point with colonialism I think.

Anyway, I will put some pictures of this fight when I will have a better internet, but with the strike it's a bit complicated to do something more than reading my e-mails : there is something broken at the city phone terminal, but as everything is blocked I don't think it will be fix soon.

Guyane - Occitanie solidarité !

Guyane - Occitanie solidarité !

Tout mouvement a besoin d'une mascotte

Tout mouvement a besoin d'une mascotte

Petit break noix de coco contre la soif

Petit break noix de coco contre la soif

Un communiqué de Pëtuku Eitëk, une association d'Antécume concernant la situation de l'internat, où les enfants des villages du Haut-Maroni (principalement des Amérindiens wayana et teko) vivent à partir de la 6e.

Un communiqué de Pëtuku Eitëk, une association d'Antécume concernant la situation de l'internat, où les enfants des villages du Haut-Maroni (principalement des Amérindiens wayana et teko) vivent à partir de la 6e.

Commenter cet article

À propos

Blog d'un végéta*ien gauchiste qui fait du taijiquan d'origine judéo-bretonne entre l'Occitanie, le cercle polaire, et la forêt amazonienne. Au départ un blog de cuisine, au final un peu plus ...