Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog d'un végéta*ien gauchiste qui fait du taijiquan d'origine judéo-bretonne entre l'Occitanie, le cercle polaire, et la forêt amazonienne. Au départ un blog de cuisine, au final un peu plus ...

23 Apr

Accord de Guyane et présidentielles

Publié par Falafel et Piirakka

Accord de Guyane et présidentielles

Je suis en vacances en Martinique et il fait pas beau, j'en profite donc pour écrire un petit article sur ces deux sujets, sur ma terrasse, en mangeant des pâtés bananes et en buvant un thé.

 

D'abord, la grève en Guyane s'est terminée par la signature d'un accord dont vous pouvez trouver le texte en cliquant ici qui valide le plan proposé il y a un mois et y ajoute 250 000 hectares de foncier pour les collectivités et l'absence de poursuites pour les grévistes. En ce qui concerne le statut, l'Etat rappelle qu'il peut être saisi par les élus et que le cas échéant il y aurait une consultation, comme prévu dans la loi (rien de neuf donc, si ce n'est que les élus vont sans doute demander la consultation en question lors des Etats Généraux de Guyane). Et pour les autres revendications, l'Etat "prend acte de la demande de mesures supplémentaires" et promet d'y jeter un oeil. Perso je trouve qu'il y a pas de quoi pavoiser, puisque le gros des demandes est mis en suspens et donc qu'il faudra sans doute redescendre dans la rue dans les années qui viennent. Cela dit tout le monde a l'air content, donc je vais faire comme tout le monde et être content, surtout que dans le plan d'origine il y a l'argent pour un lycée à Maripasoula et un collège à Taluen, et même si les gens du fleuve ont l'impression d'être tout le temps oubliés (et pour moi ils ont raison, les différences entre le littoral et l'intérieur sont presque équivalentes à celles entre le littoral et la métropole), c'est mieux que rien. A mon avis, la signature a surtout été causée par l'état d'esprit de la population : tout le monde était d'accord sur le fond (que la première proposition était insuffisante, que la Guyane était laissée à l'écart par la métropole, qu'il fallait un projet de développement, des moyens, des infrastructures, etc.), mais personne sur les moyens (sur les blocages, qui sont, comme dans les mouvements étudiants, à la fois très clivants et incontournables). L'idéal aurait été d'arrêter le mouvement quelques temps et de relancer la machine dès l'intronisation d'un nouveau gouvernement, comme cadeau de bienvenue genre, mais si il est facile d'arrêter une grève, il est beaucoup plus dur de la faire redémarrer. Il y avait donc de grosses contradictions internes, qui faisait qu'il aurait été difficile de continuer, mais les jalons sont peut-être posés pour .une politisation plus large du peuple guyanais dans les années qui viennent.

 

Il y a une autre actualité qui semble passionner beaucoup plus de gens, c'est les élections présidentielles. Sur mon fil Facebook, même les nombreuses personnes qui pensent qu'il faut "agir au lieu d'élire" multiplient les statuts à ce sujet alors que la Guyane, où justement des gens agissent au lieu d'élire, fait beaucoup moins parler (Hé les gens, si les élections ça change rien, faut mieux pas s'en foutre et parler de ce qui compte ?). La grande originalité de cette élection c'est que les sondages placent dans un mouchoir de poche Le Pen, Macron, Mélenchon, et Fillon. On risque donc de ne voir au second tour aucun candidat des deux partis qui se partagent le pouvoir depuis trente-cinq ans (et comme à chaque élection : je suis content de voir qui perd, et à chaque fois cette joie est gâchée quand je vois la tronche des vainqueurs). A mon avis c'est signe qu'on va vers une situation politique comparable à celle d'avant 1981, avec un pôle nationaliste-conservateur (Le Pen ou Fillon), un pôle libéral (Macron ou Valls), et un pôle social-démocrate (Mélenchon ou Hamon). Ca remplacerait l'alternance entre libéraux de droite et libéraux de gauche qu'on nous sert depuis des années. Pour ma part, je ne crois pas trop à la Sixième République (Mitterrand a écrit Le Coup d'Etat permanent au sujet du régime présidentiel, ça ne l'a pas empêché de plutôt bien s'en accommoder), parce que je pense que changer la société en profondeur ça passe par une prise directe et sans intermédiaire du pouvoir économique et politique par l'ensemble de la population, et le projet de la France Insoumise ne va pas aussi loin. En plus, en votant on cautionne d'une certaine manière le système électoral : quand on joue à un jeu, c'est qu'on en accepte les règles. D'un autre côté comme le vote est individuel je peux aller voter sans cautionner et me démerder moi même avec mes contradictions ensuite (ouais, je suis partagé en fait). Cela dit le couteau sous la gorge le choix entre un Mitterrand-bis, un Giscard-bis, et un Chirac-bis est vite fait. Même si tous restent dans le même cadre, je ne pense pas qu'il faille dédaigner les nuances entre eux, qui peuvent faire une grosse différence dans la vie quotidienne : Je me vois mal dire "Non, la durée du temps de travail je m'en fous, moi ce que je veux c'est la révolution". En plus Mélenchon parle bien et plein de mes potes sont fan de lui, alors bon ...

 

Sur ce, je ferais bientôt un post sur la Martinique, parce que même si j'ai eu un temps de merde c'est quand même cool comme pays. Et promis j'éviterais de trop parler de politique ici, après ça fait des discussions reloues, sans fin, sans intérêt, et ça me prend la tête.

Bonne fin de vacances à tou.te.s (enfin, à ceux qui sont encore en vacances, comme moi). \o/

 

SFIO (blague de prof d'histoire, pouvez pas comprendre ...) : Les résultats sont finalement tombés, et sont une déception puisque la gauche ne sera pas au second tour. En Guyane il y a près de 65% d'abstention, et à Maripasoula c'est presque 90% (les deux chiffres ne prennent pas en compte les non-inscrits, super nombreux dans ce pays). Difficile ici de se sentir concernés par les débats là-bas.

Cela dit, puisque beaucoup de gens autour de moi sont démoralisés, ne soyez pas trop tristes, un jour pourtant, un jour viendra, couleur d'orange, etc. (en espérant que ce ce jour là c'est pas dans mille ans et qu'avant on se tapera pas des libéraux, des fascistes, etc.). Pour ma part je suis reboosté à bloc : il y a pas longtemps je parlais "d'hégémonie culturelle de la réaction" et j'avais l'impression que rien ne résistait à la lepénisation des esprits, mais voir que des dizaines de milliers de personnes (dont beaucoup de néo-militants) et 20% des électeurs étaient prêts à soutenir une gauche combative (même si je ne partage pas ses options), ça me redonne la pêche. D'autant plus quand je me rappelle qu'il y a quelques mois on pariait sur un trio de tête Le Pen / Valls / Sarkozy.

Maintenant, il faut continuer le combat : la bataille se  gagne dans les têtes avant de se gagner dans la rue, dans les boîtes, ou dans les urnes. Avant de triompher un peu plus tard Castro s'est planté avec le Granma, Mao a fui avec son armée dans le trou du cul de la Chine, Lénine s'est réfugié en Suisse, Harry Potter a du se cacher, Hitler s'est retrouvé en zonzon, Sauron a perdu son enveloppe humaine, les derniers défenseurs de la République ont été clandos sur Yavin IV, etc. ils se sont pas tirés une balle à la première défaite (enfin Hitler s'est tiré une balle, mais plus tard), ils ont tenu la ligne, tiré les leçons, et continué le fight.

Rien n'est fini et tout commence camarades !

Commenter cet article

À propos

Blog d'un végéta*ien gauchiste qui fait du taijiquan d'origine judéo-bretonne entre l'Occitanie, le cercle polaire, et la forêt amazonienne. Au départ un blog de cuisine, au final un peu plus ...