Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog d'un végéta*ien gauchiste qui fait du taijiquan d'origine judéo-bretonne entre l'Occitanie, le cercle polaire, et la forêt amazonienne. Au départ un blog de cuisine, au final un peu plus ...

14 Apr

Parépou, feuilles de taro, et cramanioc

Publié par Falafel et Piirakka  - Catégories :  #vegan, #Plats, #Guyane

Parépous d'un côté, feuilles de taro de l'autre

Parépous d'un côté, feuilles de taro de l'autre

Comme la Guyane est paralysée et que les indigènes ne nous nourrissent pas, nous devons donc franchir les sauts de nuit au péril de notre vie à la recherche d'une maigre pitance (scénario copyright SE-UNSA). C'est la disette, le couac même devient rare, et j'ai donc du ramasser des fruits au hasard dans la forêt et tenter de les cuisiner en priant pour qu'ils soient comestibles, je risque donc de finir comme Raymond Maufrais (un mec qui voulait traverser l'intérieur de la Guyane juste après guerre et qui en est mort, mais on a retrouvé et publié son journal de voyage. Dedans il explique que tout les gens qu'il croise lui disent qu'il va crever, mais que c'est des cons, qu'ils connaissent rien, ce genre de trucs).

 

Non, en vrai tout va bien niveau bouffe, mais je me suis rendu compte que j'avais pas encore écris grand chose sur les trucs qui poussent ici. Parce que pas mal de trucs poussent, le problème c'est qu'il faut connaître quelqu'un qui les vend, et comme chacun cultive un peu de son côté, au jardin ou à l'abattis, qu'il y a pas de marché, que chacun vend aux voisins, etc. c'est souvent au petit bonheur la chance. De mon côté j'ai la chance de connaître un dénommé Lawa, qui m'a vendu pour 17 Euros un panier avec 500 g. de couac, des feuilles de taro, trois grappes de parépous, un gros cramanioc, deux aubergines, deux concombres locaux, une papaye verte, un jus de fruit maison, et une douzaine de mini bananes. Vu les prix ici c'est honnête.

 

- Les parépous sont donc des fruits oranges d'un genre de palmier, se mangent bouillis ou cuits à la vapeur et ont un peu un goût de châtaigne. C'est pas exceptionnel, mais en accompagnement d'autre chose c'est sympa.

 

- Le taro c'est un tubercule trop bon qui pousse dans la région, mais aussi au rayon fruits exotiques à Auchan Toulouse. Des feuilles par contre j'en ai jamais vu en métropole, je savais même pas que ça se mangeait (à ce qu'il paraît il y a deux variétés : une qui est pas vraiment comestible à moins de la préparer pendant trois plombes, et celle ci qui est moins compliquée). Ca se cuisine un peu comme les épinards. Là je les ai donc fait revenir à l'huile d'olive avec un peu de sauce soja, du poivre, et des oignons.

 

- Et le cramanioc, c'est une variété de manioc, mais contrairement au manioc local il est pas toxique, et donc il y a pas besoin de le râper, de retirer le jus, de le torrefier, etc. comme pour faire le couac. C'est très bon, je kiffe grave. Là je l'ai cuit à la vapeur, sel, poivre, et j'en ai fait une purée.

Le cramanioc en cours d'épluchage

Le cramanioc en cours d'épluchage

I haven't talked a lot about local food and vegetables, but it's never too late. The main problem here is that there is some fruits and vegetables, but you have to find them. There isn't any marketplace, and it's only individual producers who sell to they neighbourhood, to people they know, etc. Fortunately, a guy named Lawa who own his own field sold me some things, so I can try new food. For only 17 Euros I had a dozen of small bananas, 500 g. of couac, two small eggplants, two small cucumbers, one cassava (there is an eatable variety), one green papaya, a lot of small peach-palms, some taro leaves, and a homemade juice. According to prices here, it's not so expansive.

 

- Peach palm taste a bit like chestnuts, it's not extraordinary, but steamed with something else it's ok.

 

- Taro leaves look a bit like spinach, here I fried it with olive oil, soy sauce, and onions, and it was ok (it would be even better with garlich).

 

- And this cassava is very tasty, I steamed and smashed it, salt, pepper, and I enjoyed it.

Bonus track : un combat à mort s'est joué sur ma terrasse, mais l'arbitre est intervenu avant le KO de la grenouille, maintenant elle va mieux, merci.

Bonus track : un combat à mort s'est joué sur ma terrasse, mais l'arbitre est intervenu avant le KO de la grenouille, maintenant elle va mieux, merci.

Commenter cet article

À propos

Blog d'un végéta*ien gauchiste qui fait du taijiquan d'origine judéo-bretonne entre l'Occitanie, le cercle polaire, et la forêt amazonienne. Au départ un blog de cuisine, au final un peu plus ...