Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog d'un végéta*ien gauchiste qui fait du taijiquan d'origine judéo-bretonne entre l'Occitanie, le cercle polaire, et la forêt amazonienne. Au départ un blog de cuisine, au final un peu plus ...

16 Mar

Antecume Pata

Publié par Falafel et Piirakka  - Catégories :  #Guyane

Posay

Posay

Yepe, la maison salle de lecture, hébergement, etc.

Yepe, la maison salle de lecture, hébergement, etc.

Animal domestique du cru

Animal domestique du cru

Pour les vacances de carnaval je suis passé deux semaines en métropole, et à mon retour à Maripa-Soula le collège était fermé pour cause d'invasion de puces (et la fermeture a été prolongée car un mauvais insecticide a été utilisé, puis le collège a été ouvert, puis fermé à nouveau, on en sort pas). Résultat on a décidé d'aller à quelques uns rendre visite à une pote infirmière qui est en ce moment à Antecume-Pata avant son retour dans une dizaine de jours (les médicaux font des rotations sur les villages, comme ils sont d'astreinte H24 là bas ils restent pas super longtemps).

 

Pour résumer Antecume c'est l'un des plus gros villages amérindiens de ce côté de la Guyane, avec Taluen. Il y en a plein d'autres plus petits en amont de Maripa-Soula : Kayodé, Elahé, Pedima (ces trois là ont une école primaire), Anapaïké, Wate-Pata (ça veut dire « village de merde », parce que les noms amérindiens ça ressemble plus souvent à « Petite bite » qu'à « Loutre audacieuse »), Aloike (le seul accessible par la route depuis Maripa), etc. On est passé devant certains de ces villages une fois que le piroguier ait décidé qu'il était temps qu'on cesse de boire des bières au chinois en écoutant des immortels chefs d'œuvre musicaux comme « Elle court, elle court, la maladie d'amour, gnagnagnagna », pour partir et on est arrivé après environ deux heures de trajet.

 

Antecume a été fondé par André Cognat, un wayana d'adoption né à Lyon qui est venu s'installer dans le coin dans les années 1960. Le village est construit sur des îles du fleuve, et il est assez resserré (contrairement à Taluen qui est beaucoup plus étendu, mais à Taluen il y a moins de coin baignade). On y trouve une école, une salle de lecture – bibliothèque - dortoir pour invités (c'est la maison Yepe), un dispensaire, un mec avec des chouettes tatouages (que soit-disant il s'est fait tout seul) qui vend de la bouffe à l'occasion, un terrain de foot, quelques femmes qui vendent des bracelets et des colliers en verroterie, un magasin chinois (accompagné d'un bar et de diverses installations pour le divertissement des orpailleurs) à Yalopassi, à quelques minutes de pirogue, et c'est tout. Et aussi des gamins amérindiens joyeux et vifs qui jouent, et comme quand ils sont à Maripa et au collège ils sont tout déprimés et éteints, c'était un truc exceptionnel pour moi. Il n'y a pas d'eau courante donc il faut aller au puit pour l'eau potable, et au fleuve pour se laver, faire la vaisselle, faire ses besoins, et laver ses habits. L'électricité est quand à elle accessible quelques heures par jour et à ma grande surprise il y a un peu d'internet. Et pour se faire une idée les maisons amérindiennes sont assez marrantes : elles sont sur pilotis et le rez de chaussée, qui n'a donc pas de mur puisque la maison est au dessus, sert de cuisine et de coin ou on pose les hamacs pour la sieste ou les invités (pas top niveau intimité donc).

 

Bref, pas grand chose à faire d'incroyable (à mon avis ça explique pas mal l'alcoolisme des habitants) si ce n'est se baigner, manger, bavarder, et jouer aux cartes, mais un break reposant en attendant la reprise, les conseils de classe, les réunions diverses pour essayer de préparer l'année prochaine, etc.

Notre taxi

Notre taxi

Opération vaisselle

Opération vaisselle

La chambre d'ami

La chambre d'ami

La salle de bain

La salle de bain

La centrale solaire reliée à rien (les maisons sont pas aux normes, impossible de les y brancher)

La centrale solaire reliée à rien (les maisons sont pas aux normes, impossible de les y brancher)

Colloque au sommet sur le thème "Comment prédater le caniche blanc ?"

Colloque au sommet sur le thème "Comment prédater le caniche blanc ?"

Commenter cet article
N
Haha tu m'as bien fait rire avec les noms amérindiens :) Du coup faire ses besoins dans un fleuve, une nouvelle expérience enrichissante ?
Répondre
F
Atta nous on est métros, on avait un seau, merde, le choc culturel aurait été trop grand sinon. Et les noms ouais c'est assez fun, justement petite bite ça se dit Aloupki, et c'est un nom de famille, et le Mimi Siku d'un indien dans la ville c'est un vrai nom qui veut vraiment dire pisse de chat.
N
Ahhhh trop bien un nouvel article !! \o/ ça a l'air tellement trop classe les paysages ! L'eau fait envie pour se baigner. <br /> C'est quoi qu'est-ce ce petit animal trop mignon ? Tu l'as adopté ? Est ce que tu peux nous en faire parvenir un ? <br /> Merci !
Répondre
F
C'est un petit singe, sans doute que ces parents ont été chassé et qu'il a été adopté. Résultat non je l'ai pas adopté (c'est une espèce protégée, donc c'est illégal en plus). Mais sinon c'est en effet tout mignon.

À propos

Blog d'un végéta*ien gauchiste qui fait du taijiquan d'origine judéo-bretonne entre l'Occitanie, le cercle polaire, et la forêt amazonienne. Au départ un blog de cuisine, au final un peu plus ...