Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog d'un végéta*ien gauchiste qui fait du taijiquan d'origine judéo-bretonne entre l'Occitanie, le cercle polaire, et la forêt amazonienne. Au départ un blog de cuisine, au final un peu plus ...

31 Oct

Fouilles archéologiques à Régina

 - Catégories :  #3615 Mylife, #Guyane

Ambiance fouilles

Ambiance fouilles

Pour des vacances à la fois culturelles, studieuses, et dépaysantes, rien de tel que des fouilles archéologiques. J'ai donc profité des vacances de la Toussaint pour faire le bénévole sur un chantier situé à proximité de Régina, sur la route de l'ouest.

Nous étions six fouilleurs : Deux professionnels travaillant pour l'Inrap (le responsable étant spécialiste du sujet, l'autre étant plus orienté sur la Gaule, pardon, le laténien, ou les hôpitaux militaires américains, grand écart niveau période), deux étudiantes (dont une à l'école du Louvres, la classe), et deux profs (la collègue préhistorienne de formation). J'étais donc le seul novice en archéologie, mais je pense pas avoir fait de grosses conneries, et j'ai appris plein de trucs.

Déjà, j'ai compris la différence entre fouilles préventives et fouilles programmées : les premières intervenant avant la destruction du site, par exemple pour une construction de route ; les secondes sont moins dans l'urgence et peuvent s'étaler sur une longue période (nous étions dans ce cas). J'ai aussi appris que les chantiers préhistoriques étaient plus genre "Reprends ton pinceau pour que ton carré soit propre, on risque de louper la microfaune" tandis que les périodes plus récentes sont plus type "Tiens, des poteries, amène moi la pioche je vais voir s'il y a un truc dessous". Et surtout, j'ai appris plein de choses sur les guyanes précolombiennes.

Notre chantier était une "montagne couronnée", c'est à dire un sommet de colline entouré d'un fossé. On en retrouve beaucoup dans la région, ce qui prouve de plus en plus que les Amérindiens avaient une réelle occupation et un important aménagement du territoire. Ça change de la vision classique qu'on a d'eux. L'originalité de ce site et qu'on a pas de traces de palissade autour du fossé, ce qui laisse penser que celui-ci avait une fonction symbolique. À priori, il s'agirait d'une nécropole de culture aristé (un type de poteries entre le neuvième et le quatorzième siècle qu'on a retrouvé sur des sites funéraires à l'ouest de la Guyane et au Brésil), mais rien n'est sûr.

En dehors de ça, nous avons donc visité Régina (c'est allé vite, c'est pas grand) et son écomusée, compatis avec les gendarmes du poste de douane qui s'emmerdaient, beaucoup mangé (le midi était sur le chantier, donc c'était axé couac / pain / camembert / piment, mais le soir un restaurateur connu des seuls initiés nous préparait des bons trucs), eu très chaud, bu du ti punch, fait quelques ploufs à proximité de polissoirs koriabo, et beaucoup discuté. En vrac parmi les sujets de prédilection : La faune et la flore locale, la vie à l'armée (l'un des archéologues était également instructeur réserviste dans l'armée de l'air), l'archéologie expérimentale, l'enseignement, l'avenir de la Guyane (notamment avec l'explosion démographique prévue à Saint Laurent), les tatouages, etc.

Des découvertes majeures

Des découvertes majeures

Repos post-fouilles

Repos post-fouilles

These holidays, it was time for me to change my mind, so I worked as a volunteer on an archeological site. It was the perfect occasion to learn a lot of things, meet new people, and do something useful, so I went to Régina, a small village on the east of Guiana.

We was six workers : two real archaeologists, two students, and two teachers. I was the lone without any experience in archeology, but I think I didn't broke anything precious, so it was a success. And I learned a lot of things : differences between preventive archeology and planned archeology, differences between archeologists who are working on prehistoric times and other archeologists, and of course a lot of things about the history of Guyanas.

Our site was what is called a "crowned mountain", it's a hill surrounded by a ditch. We found recently a lot of this type of site in the area, and it proofs that Amerindian before colonization has a real settlement of the territory, with villages, cities, etc. This one is original because we didn't found any trace of a defensive wall, so archeologists think that the ditch was more symbolic. The main purpose of our job was to find what was this place for, and our responsible think it was a kind of necropolis used by people of aristé's culture (it's a type of ceramic which are found in funerary sites in the east of Guiana and Brasil between the 9th and the 14th century). But it's still an hypothesis.

Except that, we visited Regina (it was not difficult, it's really small, but there is a nice Museum there), we ate (bread, cheese, chili, and couac for noon, we was on the working site), we drank rum, we swam in a small river next to another archeological site, and we talked about a lot of stuff (future of Guiana, life in the french army, which is everywhere here, nature and animals, etc.).

Home sweet home

Home sweet home

Commenter cet article

Aureline 31/10/2016 21:40

Trop bien! t'as l'air de faire plein de choses :)
j'espère que ça va toujours, hésite pas à envoyer des mails :)

Falafel et Piirakka 31/10/2016 23:14

L'intérêt du blog, c'est justement de remplacer les mails.; -)

À propos

Blog d'un végéta*ien gauchiste qui fait du taijiquan d'origine judéo-bretonne entre l'Occitanie, le cercle polaire, et la forêt amazonienne. Au départ un blog de cuisine, au final un peu plus ...